Quand consulter ?

1- La petite enfance (0 - 4 ans)


Chez le nourrisson :
L'évitement du regard, l'absence de babil, l'indifférence à ce qui se passe autour de lui, un enfant trop

passif ou un manque de tonicité, les troubles du sommeil et de l'alimentation.
Durant la petite enfance :

Surtout des manifestations somatiques (les vomissements répétés, les difficultés à s'endormir, la propreté non acquise ou perdue)
Plus tard :
Des jeux stéréotypés, une grande anxiété lors des séparations.

 


2- L'enfance (4 - 12 ans)


Les troubles du langage (syntaxe incorrecte, pauvreté du vocabulaire, néolangage ...).
Une chute des résultats scolaires, des difficultés d'apprentissage.
Des troubles du sommeil
Des comportements agités ou agressifs inhabituels, ou au contraire un comportement inhibé et dépressif.
Une perte de la propreté (énurésie, encoprésie)
Des difficultés relationnelles (isolement, conflit...)
Des peurs intenses et durables, des phobies
Des troubles du comportement alimentaire
Une maladresse motrice plus ou moins importante

 


3- L'adolescence et le jeune adulte.


Bien que cette période soit définie comme "une crise", il est important de prendre en compte les

changements de comportement  brusques et les considérer comme des signes d'alerte.
Les motifs de consultations les plus fréquents chez les adolescents et les jeunes adultes sont les suivants :
Retrait, isolement, désinvestissement des relations
Sur-investissement du groupe au détriment des autres activités
Baisse des résultats scolaires importante
Conduites addictives (prise de drogues, d'alcool)
Conduites à risques (vols, fugues ...)
Pensées suicidaires, idées morbides
Troubles du comportement alimentaire (anorexie, boulimie...)


Cette liste ne peut être exhaustive. A l'origine des consultations, il y a toujours une souffrance ou

un problème d'adaptation mais cela peut être aussi l'inconfort d'une situation peu douloureuse mais qui perdure.

Pourquoi consulter un psychologue ?


Le psychologue est un tiers extérieur à la vie quotidienne de la personne.

Il ne juge ni la personne, ni ses problèmes.
La distance et l'objectivité permettent de mieux cerner et de mieux comprendre les problèmes.
La consultation chez un psychologue, c'est comme "une bulle" pour l'enfant ou
l'adolescent ou la famille, hors du temps, hors du quotidien, où l'on peut se poser et
réfléchir, et où la parole est respectée et préservée, qu'elle quelle soit.


Nous sommes tenus au secret professionnel par notre code de déontologie.