Rechercher
  • Nathalie Darmon

Comment savoir si mon enfant est anxieux ?

Mis à jour : juil. 27

Comme un petit d’homme, les enfants ont parfois du mal à trouver le sommeil pour les mêmes raisons que les adultes. Les soucis au boulot, oups ! je voulais dire à l’école ou alors avec les collègues. Un coup bas ou un grand moment de solitude à la récré et hop c’est la nuit qui y passe. Mais non, fort heureusement, la nature fait bien les choses, nos bout’chou tombent toujours dans les bras de Morphée avant d’y perdre leur santé et ceci quoiqu’il arrive. On n’a jamais vu un enfant dormir de 5 h du matin à 7 h et se lever avec des poches sous les yeux ! « Quelle chance ! » Vous me direz ? En fait, on ne s’imagine pas le chantier auquel chaque enfant doit faire face avant de dormir. Il doit forcément se repasser sa journée, car ne maîtrisant pas encore les relations sociales (on parle des bases bien sûr.), il doit essayer de comprendre tout ce qu’on n’a pas eu le temps de traiter.

« Pourquoi Lili m’a fait un bisou ! Elle est folle ?» ou « pourquoi la maîtresse me fait toujours des remarques ? ». Ah les problèmes avec le boss, c’est terrible n’est-ce pas ? Et puis, dormir, c’est aussi se retrouver seul. Heureusement, qu’un doudou est souvent là pour s’y habituer tout doucement.

On appelle ça « un objet transitionnel », justement parce qu’il nous aide à passer la transition entre moi et maman et moi tout seul. Alors moi et mon doudou, on essaie tous les soirs, à force de câlins et de caresses du bout des doigts de se rassurer, de réfléchir et malgré toutes ces émotions qui me reviennent de ma journée à la maternelle, il va falloir trouver le calme et mes rêveries. Alors voilà qu’en plus, quand je m’endors, je dois apprendre à gérer mes émotions. Et oui, il faut bien trouver quoi en faire de tous ces soucis du boulot, oups ! de l’école et sans parler des soucis avec les copains, les copines, avec mes sœurs et mes frères, et sans oublier le voisin qui me martyrise chaque matin d’un coup sur la tête. On saisit du coup, qu'entre comprendre sa journée, apprendre à être seul et à gérer ses émotions, pourquoi même les plus anxieux finissent quand même par tomber de sommeil, épuisé. Et heureusement, son cerveau finira le travail tout seul, en organisant et en mémorisant ce qu’il a appris dans la journée.

Son inconscient aussi continuera de traiter ce qu’il s’est passé dans la journée, et lui repassera le film en rêve, à sa façon bien sûr. Ah cet inconscient qui fait toujours des siennes, pour qui il se prend ?! Et même ses hormones de croissance qui se produisent durant le sommeil, veilleront, à ce qu’il grandisse bien. Quoiqu’il en soit, vous, les parents, vous savez pourquoi, un câlin et une petite histoire, ça peut aider à se sentir mieux et à oublier parfois les soucis justement. Ce rituel immuable promet aussi que demain sera comme hier, puisque c’est toujours pareil, cela rassure. C’est magique contre l’anxiété. Et puis surtout et pour finir, le temps que met votre enfant à s’endormir est un très bon thermomètre de l’anxiété du moment, ou de son anxiété en général, lorsque trouver le sommeil est souvent très long et difficile.

0 vue